Quoi ?         Où ?
DEVENIR COIFFEUSE A DOMICILE
ACCUEIL > ACTUALITÉS > D'APRÈS UNE ÉTUDE DU CNEC/CPME, DEUX TIERS DES ENTREPRISES RENCONTRENT DES DIFFICULTÉS À S'ÉQUIPER.

D'après une étude du CNEC/CPME, deux tiers des entreprises rencontrent des difficultés à s'équiper.

Une étude a été menée du 14 au 26 mai 2020 par la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises, auprès des adhérents du Conseil National des Entreprises de Coiffure et des lecteurs de la newsletter. Près d'un millier de personnes ont répondu à l'enquête. Elle met clairement en lumière les difficultés rencontrées dans la reprise d'activité.

Pour 72% des entreprises du secteur de la coiffure, au moins un salarié a physiquement réintégré son lieu d'exercice. À l'inverse, 15% de ces entreprises révèlent garder encore une partie de leur personnel en chômage partiel.

Deux tiers des entreprises de coiffure ont rencontré de grandes difficultés pour se procurer des équipements de protection individuelle de type gels hydroalcooliques, visières de protection ou masques. Cela représente un coût mensuel moyen de 150 euros par employé.

La fracture est aussi profonde avec les autres PME. Le secteur de la coiffure a ainsi pu répercuter, pour 62% des entreprises, cette hausse considérable des tarifs sur les prix de vente. 70% des sociétés ont su réorganiser leurs espaces de travail, avec notamment l'espacement des fauteuils dans les salons. 88% des structures ont, quant à elles, adopté l'assouplissement des règles du temps de travail. Ont été aussi adoptées la flexibilité des horaires de travail ou encore la modification des temps de pause.

Économiquement, les assureurs-crédits se sont désengagés comme l'ont constaté 27% des entreprises de la coiffure qui les ont sollicités. 80% des entreprises ayant souscrit à l'assurance « perte d’exploitation », n'ont reçu aucune proposition de leur assureur.

Fort heureusement, les dispositifs de soutien aux entreprises mis en place par l'État ont eu le succès escompté dans le domaine de la coiffure. Le chômage partiel a été demandé par 70% des entreprises du secteur et a été jugé satisfaisant par 93% des patrons. Autre fait marquant : le Prêt Garanti par l'État (PGE) a connu un plébiscite phénoménal avec 90% des entreprises de la coiffure qui y ont eu recours.

Toutefois, malgré la satisfaction de 83% des bénéficiaires du fonds de solidarité, un échec flagrant subsiste néanmoins avec seulement 11% des entreprises de coiffure qui en ont réellement bénéficié. Enfin, il est bon de souligner que si 61% des entreprises de coiffure ont pu souffler grâce à un report des échéances sociales, seulement 35% de celles qui paient un loyer ont pu profiter de l'opportunité de report ou d'annulation de leur bailleur.

Partagez cet article :


Autres actus que vous auriez manqué


4979 offres d'emploi, et CV gratuits pour les professionnels de la coiffure

PARTAGER
partager   partager    partager

DERNIÈRES ACTUALITÉS